• Adieu les bras faibles : résistance à l'aviron 🔥

Epic 2ft Surf

Mes plus mémorables Surf à Oz

J'ai eu une de ces sessions surréalistes sur surf aujourd'hui. Je ne suis pas du genre à romancer le surf et à en faire un drame. Je me rends bien compte que c'est absolument amusant, que j'apprécie énormément d'être dans l'eau et que je comprends la pertinence et l'importance d'être capable de surf.....

Je n'ai pas l'habitude de raconter des sessions épiques sur surf , ou la montée des sentiments que je ressens sur surf, ou comment un dauphin m'a sauvé d'un requin (ce qui n'est pas vraiment arrivé). Mais ce soir, j'ai eu une putain d'épopée surf.

Donc, je vais maintenant raconter la journée, et ma session épique de 2 pieds et 15 minutes sur surf . Je ne me considère pas comme un écrivain qui sait raconter des histoires, mais c'est parti quand même. C'est ainsi que je me rappelle les événements d'aujourd'hui.

Juste après le travail, je suis allé dans un magasin de surf local, Maddogs, ici à Byron Bay. Ils avaient quelques steamers en solde de fin d'hiver, et j'avais sérieusement besoin de quelque chose de beaucoup plus chaud à porter dans l'eau que mon actuel wettie de 3ème saison.

J'ai trouvé une combinaison de plongée Ripcurl 3/2 pour 280$... une bonne affaire ! !!

Ripcurl
L'épave... où ce surf est tombé.

Je me suis rendu au travail de mon ami pour discuter et vérifier le site surf. Il travaille dans une auberge située sur la plage de Byron, avec plusieurs bons spots juste à l'arrière. Signaux, The Wreck, et Boilers.

J'ai discuté et à ce moment-là, le soleil commençait à se coucher. J'ai fait un tour derrière et j'ai vu seulement 2 gars sur la pause alors que normalement il y en a au moins 15-20. C'était un 2 pieds australien absolument parfait... du verre. Absolument parfait, avec seulement 2 gars dehors... J'ai commencé à perdre la tête.

Merde, je n'avais pas de planches avec moi ou un wettie.... Mais attendez ! !! J'avais ce nouveau wettie, et mon pote pouvait me prêter une des locations de planches à dos en mousse !!!

Alors j'ai littéralement couru jusqu'à l'auberge, environ 150 mètres. Et j'ai commencé à faire la danse du wettie aussi vite que possible. En tâtonnant comme un diable pour faire passer mes pieds dans les trous serrés des jambes de ce nouveau wettie, et encore essoufflé par la course sur la plage.

Wettie sur... succès. J'ai besoin d'une planche pronto.

Je crie à mon pote Mikey que j'ai besoin d'une planche tout de suite... tout de suite. Il reste 20 minutes maximum de lumière.

Il ouvre les casiers à planches aux gros malins qu'ils louent aux routards. J'ai trouvé un mal approprié, et terriblement déglingué, de 2,5 mètres.

Je cours jusqu'à la plage aussi vite que possible.... absolument gonflé.

Directement dans l'eau. Pagayer aussi vite que possible jusqu'à la pause, probablement 200 mètres.

Il ne reste plus beaucoup de lumière à ce stade et je commence à reprendre mon souffle. La nouvelle mouillette est chaude comme l'enfer et oh si sèche... radness.

Peinture hallucinogène
Un aperçu de la félicité

Et puis, l'épopée a commencé. 4 vagues. C'était ça. J'ai attrapé 4 vagues parfaites. Du verre. Faisant une chute rapide et raide, et ensuite je l'ai complètement surfée jusqu'à la côte.

Crouches, down the line longboard pumps, hand dragging, hanging 5 (pas encore les 10), et absolument profiter de la vie. 4 vagues parfaites, complètement surréalistes, géniales... sur un funky Mal de 2m50 avec à peine assez de cire, dans un wettie tout neuf, avec à peine assez de lumière pour voir, ici à Byron Bay en Australie...

C'était l'un de mes surfs.... les plus épiques. Il y a quelque chose à ce sujet, la façon dont tout a fusionné en quelques minutes de trop de plaisir et d'avoir un de ces aperçus de bonheur.

Séance romancée surf !

-cris

Prends le programme Surf Athlete et améliore ton surf et ta santé dès aujourd'hui... et pour toujours.

Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Laisser une réponse